Le coût de la rentrée

Le coût de la rentrée scolaire? Véritable désinformation?
Dans mon établissement, les fournitures scolaires en classe de cinquième par exemple sont proposées sous forme d’un carton individuel que les parents viennent enlever deux jours avant la rentrée…Le tout pour un coût total de 57 euros…Un élève de sixième sur trois ne retient pas les fournitures…Ce que les médias ne disent pas: les parents AIMENT dépenser pour la rentrée et AIMENT se faire maltraiter par leur progéniture qui réclame la marque et le produit qui va les différencier des autres…Ci-contre l’article provenant du blog Pierre carrée dont je partage totalement l’analyse et l’expérience en tant que parent…

Pierre Carrée

Je suis perplexe. Comme tous les ans on nous bombarde de chiffres astronomiques, sommes que nous dépensons soi-disant pour nos enfants à l’occasion de la rentrée. Je précise que des enfants, j’en ai pas mal sous la main, en collège, lycée, lycée pro, fac, et que donc que vis aussi la situation.

La confédération syndicale des familles a mis en ligne un dossier complet intéressant, à lire ici. Elle publie aussi ce diagramme :

Capture d’écran 2017-08-20 à 11.26.42.png

Alors là, je ne comprends pas. je n’ai pas dépensé, et je n’ai jamais dépensé des sommes pareilles pour nos enfants. Pourtant nous achetons tout, sauf en effet du matériel pour le lycée pro, que des amis nous ont donné, et une des calculatrices des enfants est à moi. Mais même en incluant ces articles, nous n’arrivons pas à 700€ pour notre garçon en lycée pro, par exemple, loin de là. Peut-être les études comptent-elles…

Voir l’article original 269 mots de plus

7 réflexions au sujet de « Le coût de la rentrée »

  1. C’et vrai que ces chiffres sont étranges… Ils n’ont de sens que si l’on compte les vêtements, voire la cantine. Mais ça n’est pas très fair : rentrée ou pas, il faut bien vêtir les enfants, et les nourrir…

    J'aime

  2. Comme d’habitude ce sont des effets d’annonce. De toute manière -2% et des poussières ce n’est pas avec ça que l’on va relever le pouvoir d’achat des ménages les plus modestes. Ils se foutent de nous.. Pffffff..

    J'aime

  3. Dans l’école où je serai nommé à partir de septembre, les élèves viennent avec le cartable vide : ce sont les enseignants, avec l’argent des crédits mairie, qui achètent tout, depuis le moindre crayon gris jusqu’aux cahiers, classeurs, fichiers, manuels, etc. Je peux donc affirmer que le coût de ces fournitures est très, très loin d’atteindre les sommes indiquées. Celles-ci doivent donc inclure les vêtements, la cantine, les abonnements aux divers clubs de foot et conservatoires de musique… J’ajouterai qu’un enfant n’a pas nécessairement besoin d’un cartable neuf chaque année, et que certains habits du grand frère peuvent passer au cadet sans que ce soit vécu comme un traumatisme.

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s