6ème: Apprendre à construire une carte mentale pour appréhender l’évaluation…

J’ai consacré l’heure ce matin, et à l’approche de l’évaluation sur « le conte » à apprendre aux élèves à créer leur propre carte mentale afin de mieux les préparer à maîtriser leur cours , ses grandes lignes et ses enjeux…C’est un exercice bien moins simple qu’il n’y paraît car même s’il est évident que la couleur, l’espace sur la feuille, la clarté sont indispensables, il n’y a pas de carte mentale-modèle (ô comme ils auraient bien aimé!) et la confection de la carte suppose déjà qu’ils sont capables de hiérarchiser les informations contenues dans le cours…

Un petit rappel:

Qu’est-ce-que c’est ?

Selon Wikipédia, une carte heuristique (du grec ancien εὑρίσκω, eurisko, « je trouve »), appelée aussi carte des idées, schéma de pensée, carte mentale, arbre à idées ou topogramme (mind map en anglais), est un diagramme qui représente les connexions sémantiques entre différentes idées, les liens hiérarchiques entre différents concepts intellectuels.

C’est le plus souvent une représentation arborescente des données.

Basée sur les avancées dans le domaine des neurosciences, la méthode a été mise au point par le psychologue anglais Tony Buzan dans les années 70. Elle est censée faciliter la pensée logique et la créativité en assurant un fonctionnement conjoint, harmonieux et optimal des deux hémisphères du cerveau.

  • cerveau droit (couleurs, images, formes, rythmes, sentiments)
  • cerveau gauche (mots, parole, analyse, logique, nombres, linéarité)
  • Il définit ce concept comme « une manifestation de la pensée irradiante » et désigne des processus associatifs qui partent d’un point central. Le mind map présente quatre caractéristiques essentielles :

    1. Le sujet d’attention est cristallisé dans une image centrale.
    2. Les grands thèmes du sujet irradient comme des branches à partir de l’image centrale.
    3. Les branches comportent une image ou un mot clé imprimé sur une ligne. Les thèmes de moindre importance sont également représentés sous forme de branches partant des branches centrales.
    4. Les branches forment une structure nodale.

      Et la carte permet :

      • une représentation en arbre (arborescence) à partir d’une idée centrale
      • le reflet personnel de la pensée
      • des relations non spécifiées entre les idées
      • une lecture du centre vers l’extérieur
      • un niveau de complexité faible
      • des règles moins formalisées, plus flexibles
      • une mémorisation plus facile

      Au final, c’est un outil pour apprendre à apprendre :

      • c’est une approche socio-constructiviste de l’apprentissage
      • la démarche a pour origine l’art de découvrir
      • elle consiste à faire découvrir à l’élève ce que l’on veut lui enseigner.
      • Les premiers balbutiements:
      • WP_20170920_09_50_11_Pro
      • WP_20170920_09_54_08_Pro
      • Maladroites et pas très lisibles dans un premier temps, elles s’améliorent peu à peu:
      • WP_20170920_10_05_39_Pro
      • WP_20170920_10_19_36_Pro
  • Les élèves doivent les terminer pour demain.je vérifierai chacune d’entre elles. L’objectif à court terme est que chacun puisse construire très vite sa propre carte mentale la plus efficace pour l’apprentissage du cours.

 

 

Une réflexion au sujet de « 6ème: Apprendre à construire une carte mentale pour appréhender l’évaluation… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s