Atelier poésie: suite des poèmes sur l’époque moderne…

 

Baïonnettes et peuple en colère

Les citoyens français entrent en guerre

Les rois se sont terrés

Dans leurs châteaux fortifiés

Pour échapper à la guillottine

Dont la lame étrangement fine

Fait frémir leurs majestés

Les idées des philosophes des lumières

Sont exécutées par les révolutionnaires

Le peuple se veut souverain

Pas dans dix ans mais demain

 

Gwenaïs, 3ème

 

 

 

 

Les alexandrins d’Achille:

 

Une révolution industrielle, miracle!

On pourra couler l’homme en un moule de fer

Le transformer en chiffres, bénéfice mensuel

 Faire qu’il ne soit plus qu’un dans la fourmilière

Sacrifier les hommes pour couteaux et cuillères

Augmenter le travail, supprimer les obstacles

La machine passe avant tout, dure et cruelle

 

 

Achille

 

 

 

 

Ô Encyclopédie

Écrites par des érudits

Tu es le fruit

Des incompris

En se détournant

De la monarchie

Mais éclairant

Les esprits

Sur toutes les techniques

Autant scientifiques

Qu’utiles à la vie

Grâce à toi

On commença

À penser par soi-même

Et à tenir les rennes

 

 

Kimi, 4ème

 

 

 

 

 

La lunette qui permit de voir

Les astres , le soleil, ou la lune

Et les étranges anneaux de Saturne

Les principaux satellites de Jupiter

Fut perfectionnée par le Sévère

Galilée qui la nuit

Codait tous ses écrits

Réservés aux seuls érudits

Pour ne pas être découvert

 

Marie, 3ème

 

Une machine révolutionnaire

Mais aussi génocidaire

Une simple lame de boucher

Et des centaines de têtes à trancher

En commençant par les rois

En passant par les capitalistes

Il y en a tant sur la liste

Qui ont désobéi aux lois

Des exécutions en chaînes

Et sur le devant de la scène

Le pauvre applaudit

Quand le riche périt

Ronan, 3ème

 

 

 

 

Sa lame grossière déjà ensanglantée

Reflète un soleil tardif sur les peaux écartelées

Sur la bascule se dessine le sourire cruel

De celle qui demande des corps et ensorcelle

Elle se plait à saccager les nuques angéliques

La rainure s’esclaffe lorsque jaillit le sang tortueux

Le plaisir est tel quand s’installe la victime maléfique

Quand son cri perce le jour et tranche le ciel

Qu’elle se pâme à cette imagination sensorielle

 

 

Jade, 3ème

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

7 réflexions au sujet de « Atelier poésie: suite des poèmes sur l’époque moderne… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s