Le prochain nom de la classe de terminale: La classe de maturité…Arghhh…

replique-blanche-neige-sept-nains-12 (1)

maturité
nom féminin
1.
  1. État d’un fruit mûr.
  2. 2.
    au figuré
    Plein développement.
    Lettre à mes élèves

    Mes chères pommes,

J’aurais tout essayé pour vous rendre savoureuses, vous qui cherchiez votre espace de fruit unique dans le même panier plein à ras-bord que l’on m’avait confié…Je vous annonce le coeur serré que d’ici trois ans vous serez cueillies, toutes, les rouges, les rondes , les vertes et même les véreuses…Il me semble qu’il serait suicidaire dans l’état actuel de confier au gros monsieur au fond là-bas qui transpire et qui prend des notes (c’est un chef d’entreprise, il est là pour votre bien!) qui vous fera passer le grand oral que vous aimâtes un jour la poésie et la lecture, créer et réfléchir…Et si vous vous fichez de l’économie comme de ma première récolte, tant pis, mentez. C’est encore pour votre bien. Dites oui surtout à tout ce que l’on vous demande…

Ne vous inquiétez pas pour moi, le ver était dans le fruit depuis longtemps…C’est trop tard…

Je vous adresse mes plus chaleureuses compotées…

 »
Espace couleur de pomme. Espèce, brûlant compotier.

Aujourd’hui est un fauve. Demain verra son bond. »  (René Char)

 

Ps: Dites bien au gros Monsieur que je refuse de brûler mon René Char.

42 réflexions au sujet de « Le prochain nom de la classe de terminale: La classe de maturité…Arghhh… »

  1. Et parler de l’ignomicie de façon si poétique et talentueuse est signe de beaucoup de grandeur ! J’espère que « le chef d’entreprise » ne survivra pas longtemps aux nombreuses piqûres de cet essaim de mots ! Quoi qu’ils savent manier la pommade les canailles!

    Aimé par 2 personnes

  2. Bon jour,
    Maturité et pépins … ado idem et tranches de vie déjà devenues mais aussi en devenir … ado idem; bref, il y a des vrais liens … et la maturité a du beau, de la saveur, du rêve, … ado idem …
    Max-Louis

    Aimé par 1 personne

  3. Malgré la scolarité qui change, les esprits restent les mêmes. On peut être à peine intéressé adolescent et se révéler ou découvrir, aimer parce qu’on avait eu autrefois un cours écouté d’une oreille distraite. Il y a le métier. Il y a aussi les à côtés. On se dit qu’on a été bête de ne pas mieux écouter, mais il n’est jamais trop tard pour cultiver. Cultiver les à côtés. Certains se borneront au métier, ne verront rien d’autre.. On ne sait pas. Mais il faut garder l’envie de donner.

    Aimé par 1 personne

      1. Oui. Comme l’importance de s’ennuyer joue sur la créativité, permet de développer l’imaginaire. Dominique Perrault, l’architecte de la BNF, s’ennuyait enfant dans les pièces d’une maison trop grande avec grenier… Maintenant on réduit l’espace et il faut que ce soit fonctionnel. Il y a la crainte de l’ennui, pour soi, pour ses enfants…
        Alors on finit par cultiver les enfants sur les seuls domaines pour un métier…

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s