« Destin d’une eau » de Raymond Queneau, mise en voix de Mathis.

Mes sixièmes progressent vraiment dans l’appropriation orale des poèmes. Le mot « récitation » est banni de ma classe. On ne récite pas un poème, on le DONNE…Merci à Mathis qui offre une lecture sensible du poème de Raymond Queneau. (il faudra juste revoir l’inertie des mains…)

 

Où cours-tu, ru?
où cours-tu, ru,
au fond des bois?
agile comme une ficelle
tu coules liquide étincelle
qui éclaire les fougères
minces souples et légères
abandonnant derrière toi
la mobile splendeur des bois
où cours-tu, ru?
où cours-tu, ru,
du fond des bois
tu te précipites à la mort
tu perdras tes eaux vivaces
dans un courant bien plus fort
que le tien qui se prélasse
au pied des fougères
minces souples et légères
ignorant sans doute tout ce qui t’attend
la rivière le fleuve et le dévorant océan.

Raymond Queneau.

18 réflexions au sujet de « « Destin d’une eau » de Raymond Queneau, mise en voix de Mathis. »

  1. Bien bien ! Et qu’il garde bien ses mains à où elles sont surtout – il est tout au texte et aux mots, sans devoir (re)raconter avec des gestes. Très belle sobriété donc – c’est mon avis, mais il tient une ligne plus forte par sa simplicité de forme et rend service à la parole.

    Aimé par 1 personne

      1. Avec plaisir – il est centré sur ce qu’il a à dire. C’est bien plus beau vraiment, sur une scène dans la lumière du théâtre ça prendrait encore plus de force !! Ca donne envie de le voir continuer, c’est vraiment bien ce qu’il donne.

        Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s