Atelier théâtre « Autour du journal d’Anne Frank »: La suite…

Après une pause d’un mois, mes élèves de troisième ont repris leurs répétitions ce matin pendant trois heures..Une heure est prévue ce jeudi puis trois à nouveau mardi prochain…Julia et moi avons décidé d’introduire un peu de public progressivement pour les habituer…ils joueront donc devant une autre classe mardi prochain…

j’avais trois autres vidéos plus longues mais WP me nargue depuis quelques jours…Et continue à les télécharger avec un mollesse qui ne me sied guère!!!

 

11 réflexions au sujet de « Atelier théâtre « Autour du journal d’Anne Frank »: La suite… »

    1. Plus tard également. Le théâtre, c’est super pour déverrouiller des tas de nœuds que nous portons. Avec un bon prof, on découvre tellement de choses, de capacités enfouies, et découvrir l’autre aussi sous les masques. On a l’impression d’être un terrain en friche qui peut s’épanouir en jouant. Avec nos parts d’ombres et de lumières. La réalité des émotions est un incroyable clavier.

      Aimé par 1 personne

  1. C’est juste beau. On n’imagine pas la dose de travail, de courage et d’audace nécessaire pour se lancer dans un tel défi, et pour oser montrer les séances de travail. De la part des élèves, et de la part de l’enseignant.
    Ce qui compte, ce n’est pas tant le résultat (quoique …) que le chemin parcouru ensemble.
    Cela me rappelle quelques-uns des bons moments vécus avec mes élèves.

    Aimé par 1 personne

    1. C’est gentil à vous André…
      De fait, certaine choses marchent mieux que d’autres et ce que je cherche à montrer est le lent travail de l’apprentissage avec tout ce qu’il comporte de déconvenues, d’espoirs, de résistances et de réussites…Et vous en savez quelque chose.
      Un bien grand merci.

      Aimé par 1 personne

  2. Dans ce genre d’exercice les élèves découvrent mais restent spectateurs pendant leur interprétation. Il faut compléter cette initiation par des séances d’expression corporelle et vocale pour qu’ils prennent conscience de leur liberté de mouvements bloqués au cours de leurs improvisations par des attitudes stéréotypées que leur impose la vie moderne.Ce qui compte dans ce genre d’initiative c’est le premier pas franchi pour libérer leurs initiatives par un travail de groupe ou le chant et la danse doivent être présents

    Aimé par 2 personnes

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s