Parfois ils nous touchent…

Bonsoir Mme Auzou, j’ai repris l’écriture de ma nouvelle et la réalité étant « monotone », ai-je le droit à une part de fiction sans pour autant partir dans un monde imaginaire bien sûr !? Car sur le site des conditions, on m’indique que j’ai l’autorisation sans indiquer jusque où ma liberté d’inspiration s’arrête ? Pouvez vous m’aider.
Cordialement, je vous prie d’agréer l’expression de mon plus profond respect.
Message reçu par mail par un grand garçon de troisième qui tente le concours de la nouvelle historique…..
Oui, je l’ai aidé…Lui disant que je ne le briderai en quoi que ce soit….

5 réflexions au sujet de « Parfois ils nous touchent… »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s